PRESENTATION de la YAMAHA SRX 600
1986%20-%20SRX600%20avant%20droit.jpg

" Le Super Mono" est une moto simple, sans fioritures, destinée exclusivement au plaisir de rouler.

Pour Yamaha, la SRX600 se veut une machine simple qui apporte la preuve flagrante qu'un multicylindre de forte cylindrée n'est pas la seule recette pour obtenir un deux-roues à la fois performant et amusant.

C'est en 1986 que des ingénieurs inspirés créent ce curieux monocylindre de route, alors que l'époque est aux 4-cylindres et aux gros moteurs gavés de chevaux. Drôle d'idée? Pas tant que ça : en 1984 la loi des 100 ch vient mettre un frein à la course à la puissance. Opportunément, Yamaha, habitué aux concepts originaux et parfois audacieux, voire risqués, lance le modèle SRX 600, en vantant son esprit rétro et ses qualités économiques.

Le "Super Mono“, baptisée ainsi par Yamaha, se veut aussi amusant en ville de par son faible poids, que vive sur route ouverte. Le moteur monocylindre 4-temps de 608 cm3, 4 soupapes, est étroitement dérivé de celui de la Ténéré, prend place dans un cadre double berceau tubulaire léger, bas et étroit. Le double carburateur Yamaha Dual Intake System est censé apporté plus de puissance et couple à bas régimes. Si la SRX600 démarre au kick, un décompresseur automatique facilite la manoeuvre. La lubrification s'effectue par carter sec : l'huile circule dans le moteur à partir d'un réservoir séparé aileté, afin de réduire sa température.

Esthétiquement, la machine est séduisante avec son réservoir « en forme de crosse de revolver » dixit le catalogue Yamaha, le silencieux d'échappement ultra court qui procure une ligne très sportive, les roues en alliage moulé ou encore, son phare halogène rond monté sur des supports en aluminium.

En France, environ 1 100 SRX sont vendues, alors que plus de 19'000 SRX 600 et 30'000 SRX 400 – non importées dans l'Hexagone – vont trouver preneur dans le monde. Il est frappant de remarquer le culte qu'une poignée de passionnés voue à la SRX , que ce soit au Japon bien sûr, mais également en Argentine, en Hongrie et ailleurs… Cet engouement, la SRX-6 le doit à sa ligne sobre et élancée, dépouillée de kilos superflus (adieu radiateur, adieu démarreur). A cheval entre rétro et modernité, en bleu, gris ou cerise, elle séduit les amateurs de minimalisme qui préfèrent une moto facile à conduire.

Le succès - posthume et limité - sera toutefois au rendez-vous, presque 10 ans plus tard avec en 2001, la création en France du club SRX Team par une bande d'amoureux de cette moto atypique. Les fanas de cette machine se retrouvent également sur un forum dédié sur le site internet du club.

http://www.srx-6.fr/

http://srxteam.forums-actifs.net/forum

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yamaha_SRX

http://www.yamaha-tech.com/wiki/Yamaha_SRX

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License